Illustration (Cervusvir / Pixabay / ImmoPotam).

Espagne : entre prix élevés et ventes records en 2021

Si le marché de l’immobilier a été très instable au cours des années 2000 de l’autre côté des Pyrénées, les Espagnols ont été particulièrement actifs en 2021. Les mises en chantier ne suffisent pas à satisfaire la demande, ce qui provoque une tension et se ressent sur les prix, aussi bien dans l’ancien comme dans le neuf.

En Espagne, l’Instituto Nacional de Estadística (INE), l’équivalent de l’INSEE en France, a révélé que 565.523 logements avaient été vendus en 2021, soit une hausse de 34,6% en un an. De l’autre côté des Pyrénées, on n’avait pas vu un tel emballement depuis 2007 et cela se ressent sur les prix qui ont grimpé de 5,3% en moyenne. Les communautés où l’euphorie a été la plus notable concernent les Baléares (+14,2%), l’Andalousie (+8,1%) et les Canaries (+7,9%). Comme en France, le Covid et les confinements successifs ont donné envie aux Espagnols de changer d’air et d’accéder à la propriété pour des espaces plus grands, d’autant que les acquéreurs bénéficient eux aussi de conditions d’emprunts très favorables grâce aux taux bas. Si au cours des années 2000, le marché de l’immobilier espagnol a été très versatile, l’emballement est beaucoup plus mesuré puisque l’on compte environ 100.000 mises en chantier en 2021 contre plus de 750.000 en 2006 (année faste). Toutefois, cette prudence pourrait bien rendre le marché sous tension car la demande reste très élevée.

Un faible nombre de mises en chantier fait grimper les prix et de nombreux acheteurs se réorientent vers l’immobilier ancien, ce qui peut générer des hausses de prix injustifiées“, craint Gonzalo Bernardos, professeur d’Economie à l’université de Barcelone, dans les colonnes d’El País en janvier dernier. De son côté, la Banque Centrale Européenne (BCE) n’entend pas durcir les conditions de financement pour ne pas pénaliser la reprise dans toute la zone euro.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.