Illustration (Antranias / Pixabay / ImmoPotam).

Présidentielle 2022 : lettre ouverte des acteurs de l’immobilier

Une fois encore, les professionnels de l’immobilier sont surpris que la question du logement ne soit pas davantage évoquée dans le débat pour la prochaine élection présidentielle. Ils signent ainsi une lettre ouverte dans le JDD ce week-end pour interpeler tous les candidats.

A quelques semaines de l’élection présidentielle, certains acteurs du logement s’étonnent de ne pas voir ce sujet au cœur des préoccupations parmi les candidats. Ils rappellent ainsi l’importance de cette économie qui pèse grandement dans le pouvoir d’achat des Français, de son rôle actuel et à venir sur l’environnement qui mérite une réponse avec la plus grande réactivité pour ne plus perdre de temps (le logement représenterait 20% des émissions de gaz à effets de serre selon le GIEC), du réaménagement du territoire pour proposer un équilibre entre monde urbain et ruralité… Plus que jamais, ils soulignent la carence de logements pour répondre aux besoins d’une croissance démographique tout en tenant compte de l’insuffisance de logements sociaux et de l’urgence à accompagner les propriétaires dans la rénovation énergétique notamment…

Bref, peut-on s’accorder à dire que sans une mobilisation générale pour le logement et le pouvoir d’achat immobilier, nous ne pourrons pas régler les principaux enjeux auxquels notre pays est confronté ?“, réclament Yannick Borde (président de Procivis), Pascal Boulanger (président de la FPI), Emmanuelle Cosse (présidente de l’USH), Danielle Dubrac (présidente de l’UNIS), Alain Duffoux (président du SNPI), Olivier Salleron (président de la FFB) et Jean-Marc Torrollion (président de la FNAIM) dans les colonnes du Journal Du Dimanche. L’an dernier, François Rebsamen, ancien ministre socialiste dans le gouvernement de Manuel Valls (2014-2015) et actuel maire de Dijon, avait alerté le gouvernement de Jean Castex sur la question du logement à travers deux rapports (tome I & tome II).

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.