Illustration (Henry & Co. / Pexels / ImmoPotam).

La FFB souhaite un ministère fort en faveur du BTP et de l’immobilier

La Fédération Française du Bâtiment (FFB) réclame un ministère dédié à “la construction durable et l’aménagement du territoire” pour que ce secteur soit reconnu et valorisé durant le prochain quinquennat. Les professionnels ne cachent pas leur inquiétude face à de nombreux aléas et aimeraient bénéficier d’une politique forte et visible.

En février dernier, les professionnels du BTP et de l’immobilier avaient alerté les candidats pour que ce secteur occupe une place dans cette campagne présidentielle. Entre la situation géopolitique avec la guerre en Ukraine, juste après une pandémie mondiale, et l’envolée du coût de l’énergie, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) souhaiterait que le prochain gouvernement puisse apporter une réponse forte à toutes ses problématiques. Dispatché en trois entités (Logement, Ville et Cohésion des Territoires), les professionnels du secteur se retrouvent seuls, face à une complexité administrative et sans réelle dynamique de développement. Pour remédier à toutes ces carences, le secteur du BTP verrait d’un bon œil la création d’un ministère fort, qui engloberait aussi les professionnels de l’immobilier, pour que cette économie puisse être reconnue à sa juste valeur et fasse preuve d’ambition pour les années à venir.

L’aménagement du territoire et du cadre de vie, la rénovation et la construction de logements, la réussite de la transition écologique dans l’immobilier doivent être placés au premier plan du prochain quinquennat. Bien plus, il est essentiel que notre secteur soit reconnu à sa juste valeur. Poids lourd de l’économie française, il joue un rôle indéniable dans la cohésion sociale de la nation et la lutte contre la fracture des territoires en particulier. Alors que la crise des matériaux perturbe sévèrement le marché, la FFB vient de mobilier tous les acteurs de la filière construction et immobilier pour obtenir, ensemble, la création d’un grand ministère dédié à ‘la construction durable et l’aménagement du territoire’. Il est urgent que notre secteur, essentiel à l’activité économique en France, soit reconnu et valorisé lors du prochain quinquennat ; il est nécessaire de s’inscrire avec force, détermination et ambition dans une dynamique d’avenir ; il est grandement temps de mettre en œuvre une réelle stratégie pour le développement économique et social de nos entreprises !“, estime Olivier Salleron, président de la Fédération Française du Bâtiment, dans un édito. Pour 2021, le cabinet Ernst & Young avait estimé le poids de l’immobilier à 11% du PIB.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.