Illustration (zinkevych / Freepik / ImmoPotam).

Action Logement se félicite pour son activité intense en 2021

Action Logement, acteur de référence du logement social et intermédiaire en France, a présenté ses résultats d’activité pour 2021 et ses engagements pour 2022.

Si les relations entre le gouvernement et Action Logement étaient fraîches en 2020, notamment à cause d’un désaccord budgétaire et de gouvernance, le premier bailleur social de France peut se féliciter de ses résultats pour l’année écoulée alors que les professionnels du secteur ne sont pas des plus optimistes pour les mois à venir. Les filiales immobilières du groupe se sont mobilisées pour augmenter la production de logements abordables et les réhabilitations en obtenant 33.625 agréments pour des logements sociaux, 14.913 engagements pour la construction de logements intermédiaires, en développant 3.100 logements en accession sociale à la propriété, en mettant en chantier 34.000 logements (+8% par rapport à 2020) et en engageant la réhabilitation de 30.400 logements existants (+25% par rapport à 2020) particulièrement énergivores. Action Logement entend poursuivre et intensifier ses engagements au service du logement abordable en facilitant l’accès au logement et la mobilité des salariés des entreprises, en construisant encore davantage de logements abordables ou en renforçant la performance environnementale de son parc (1,07 million de logements sont concernés) notamment.

Il y a de l’argent dans le secteur du logement. Mais un tas d’or, ça ne fait pas un immeuble et encore moins un immeuble de logements sociaux. Pour obtenir des agréments, des permis de construire, et aller jusqu’au bout de la construction, avec toutes les difficultés actuelles, il faut une volonté hors norme. Nous mettons une pression forte sur nos opérateurs pour qu’ils atteignent leurs objectifs. Et tout le monde est obligé de reconnaître que les résultats sont là“, a assuré Bruno Arcadipane, le président d’Action Logement, à l’occasion de la présentation des résultats annuels auprès des Echos. De son côté, si l’objectif semble très ambitieux, le gouvernement espère produire 150.000 logements sociaux en 2022, conformément à la promesse qui avait été adressée en février dernier…

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.