Illustration (Tara Winstead / Pexels / ImmoPotam).

Avril 2022 : des taux d’intérêts compétitifs malgré la hausse

Si L’Observatoire Crédit Logement / CSA remarque que les taux d’intérêts ont vite augmenté ces deux derniers mois, il ne faut pas oublier que les conditions restent encore très attractives et que les taux pratiqués sont inférieurs à l’inflation.

En avril 2022, L’Observatoire Crédit Logement / CSA constate que le taux fixe moyen accordé par les banques est de 1,27% et marque une hausse moyenne de 0,21 point par rapport à décembre 2021. Si les taux ont réellement augmenté ces dernières semaines, il ne faut pas oublier que la totalité des emprunteurs bénéficient toujours de crédits à des taux largement inférieurs à l’inflation (ce qui ne s’était jamais constaté depuis le début des années 1960). Pour preuve, en avril 2022, le taux fixe moyen est de 1,12% pour un engagement sur 15 ans, contre 1,25% pour 20 ans et 1,37% sur 25 ans. Malgré cette augmentation, en avril 2022, les emprunteurs sont parvenus à réduire la durée moyenne d’engagement à 239 mois (moins de 20 ans) même si cela reste à un niveau historiquement élevé. D’ailleurs, avec les directives du Haut Conseil de la Stabilité Financière (HCSF), seulement 0,1% des prêts accordés ont une durée d’engagement supérieure à 25 ans.

Alors que la demande est déstabilisée par la baisse du pouvoir d’achat, la hausse des prix des logements et la guerre en Ukraine, les établissements bancaires tentent de contenir la hausse des taux pour préserver la solvabilité des emprunteurs. Dans le même temps, la remontée des taux reste limitée par des taux d’usure qui ont encore été réduits par la Banque de France, pour une large part de la production. Néanmoins, depuis décembre 2021 les taux des prêts ont tous augmenté de l’ordre de 25 pdb, quelle que soit leur durée à l’octroi. En revanche, le renforcement de la part des durées les plus longues permet encore d’atténuer une partie de l’impact de ces hausses sur le taux moyen“, remarque L’Observatoire Crédit Logement / CSA dans son étude mensuelle. Cette hausse des taux d’intérêts est à relativiser : le taux fixe moyen d’avril 2022 est très proche du niveau connu en avril 2019 (1,32%).

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.