Illustration (wirestock / Freepik / ImmoPotam).

Assurance-emprunteur : Adrien Couret dénonce le lobby des banques

Si la question de l’assurance-emprunteur n’est toujours pas tranchée entre les députés et les sénateurs, cela s’expliquerait par la position des banques qui feraient tout leur possible pour conserver leur avantage sur ce marché.

Entre l’Assemblée Nationale et le Sénat, la question de l’assurance-emprunteur n’est toujours pas parvenue à un consensus. Si les députés, sous la houlette de Patricia Lemoine, sont favorables au changement d’assurance par l’emprunteur à tout moment, les sénateurs craignent que cette mesure ait pour conséquence d’entraîner une envolée des cotisations pour les assurés les plus vulnérables. De son côté, Adrien Couret, directeur général d’Aéma Groupe (née du rapprochement entre la MACIF et Aésio Mutuelle), si la question n’est toujours pas réglée entre les parlementaires, c’est parce que les banques, qui représentent 88% du marché de l’assurance-emprunteur, ont tout intérêt à conserver cet avantage qui leur permet de tirer de jolies marges… En attendant, pour payer une assurance-emprunteur moins chère, l’assuré peut continuer de s’appuyer sur la loi Lagarde qui intervient avant la souscription du prêt (2010), la loi Hamon qui permet de changer d’assureur au cours de la première année du crédit (2014) et l’amendement Bourquin qui permet d’en changer tous les ans avant la date d’anniversaire (2018).

Ma position est simple : aujourd’hui, je suis un Français, je peux changer d’assurance auto, habitation ou santé quand je veux. Pourquoi diable, depuis dix ans, on ne peut pas faire ça sur l’assurance-emprunteur ? Pour une réponse simple : il y a un lobby bancaire qui bloque les choses parce qu’aujourd’hui, l’assurance-emprunteur, qui est un contrat très important, est extrêmement margé pour les banques. Sur 100€ de cotisations, les banques conservent près de 70% de marges. […] Il se trouve que la libéralisation sur ce marché-là n’est pas opérante parce que les banquiers mettent de la glue dans la relation-clients au moment de la résiliation. La seule façon d’aboutir, c’est de dire, comme pour toutes les autres assurances, ‘je peux changer d’assurance quand je veux’“, a estimé Adrien Couret, directeur général d’Aéma Groupe, lors de son passage sur le plateau de BFM Business ce mercredi soir. Alors que l’élection présidentielle approche à grand pas, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, s’était clairement montré favorable à cette réforme de l’assurance-emprunteur.

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.