Illustration (anikinearthwalker / Pixabay / ImmoPotam).

2021 : les étrangers renforcent leurs investissements

Le dynamisme des flux de capitaux montrent que les étrangers ont renforcé leur présence dans l’immobilier (+6% en un an) pendant que les investisseurs français se montraient plus prudents (-16% en un an).

Dans son rapport annuel, Knight Frank, conseil international en immobilier, constate que 11,2 milliards d’euros ont été investis par les étrangers dans l’Hexagone (+6% en un an) et représentent désormais 46% des montants investis en 2021. Le marché des bureaux (principalement les actifs parisiens à forte valeur ajoutée et quelques grands ensembles en périphérie) ainsi que celui de la logistique ont su capter les investisseurs américains et allemands. La présence d’investisseurs étrangers a permis de limiter la casse sur le marché des bureaux (-15% en un) qui représente malgré tout 15,4 milliards d’euros en 2021, malgré une prudence due à la crise sanitaire et au risque de vacance. Grâce à ces investissements étrangers, la France se place dans le top 5 des pays les plus prisés et il n’est pas exclu qu’elle renforce sa position en 2022.

L’an passé, la hausse des investissements étrangers a permis à la France de conserver sa place dans le top 5 des marchés captant le plus d’investissements transfrontaliers dans le monde. En 2022, la France pourrait figurer au 4e rang, bénéficiant de l’abondance des liquidités à investir pour le compte de fonds nord-américains, allemands et britanniques, tandis que les Sud-Coréens confirmeront leur retour dans l’Hexagone. Les bureaux resteront l’actif le plus ciblé, devant l’industriel dont le succès ne faiblira pas“, prédit Knight Frank dans son bilan complet des marchés immobiliers français en 2021. Le retour des investisseurs asiatiques, comme cela a pu être le cas en 2021 à Saint-Ouen (Influence) et à Paris XVe (New Station), laisse à penser des jours meilleurs en 2022…

ImmoPotam collecte ses données et délivre une analyse auprès des sources qu'il considère les plus sûres. Toutefois, l'utilisateur reste le seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ce contenu n'a aucune valeur contractuelle et ne constitue en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité d'ImmoPotam ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun. Ainsi, l'utilisateur devra tenir ImmoPotam, ses annonceurs et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.

Tout achat et investissement comportent des risques pour l'utilisateur susceptibles de remettre en cause l'équilibre économique de son opération (mensualités, conditions d'assurance, vacance du bien, variation du loyer, impayés, revente, frais de gestion, charges de copropriété, changement de la fiscalité, risque de perte en capital lors de la revente…). L'utilisateur doit apprécier ses engagements tout en mesurant les risques fiscaux, financiers et juridiques au regard de sa situation financière et patrimoniale. Le non-respect des engagements ayant bénéficiés d'une aide (PTZ, TVA réduite, Pinel…) et/ou d'une subvention (Action Logement, 1% logement…) entraîne(nt) la perte du bénéfice des incitations fiscales et peu(ven)t être récupérables.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.